CARCINOMES DU SINUS PIRIFORME TRAITES PAR RADIOTHERAPIE ET CHIMIOTHERAPIE Evaluation de la voix et du handicap vocal

Marie-Dominique Dubois-Boissier*, Lise Crevier-Buchman**, Christian Martin*, Jean-Michel Prades*

* Service d’ORL, de Chirurgie Cervico-Faciale et Plastique, CHU Bellevue, Saint-Etienne

** Unité Voix Parole Déglutition, Service ORL, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris 

Analyser la voix et le handicap vocal de patients ayant présenté un carcinome du sinus piriforme traité par radio-chimiothérapie.

Matériel et Méthode

L’étude comprend 2 populations :

–        l’une de 12 patients masculins âgés de 48 à 75 ans traités par radio-chimiothérapie pour un carcinome épidermoïde du Sinus Piriforme stade T2 ou T3. Ils ont été évalués entre 6 et 24 mois après la fin de la radiothérapie. Sont exclus les patients ayant eu un traitement chirurgical autre que les évidements ganglionnaires.

–        l’autre de 10 témoins masculins, appariés en âge, a servi de référence.

L’évaluation comprend d’une part un enregistrement vocal permettant une analyse acoustique objective et une évaluation perceptive au moyen de l’échelle GRBAS. D’autre part une évaluation de la qualité de vie au travers d’une échelle de handicap vocal (Voice Handicap Index : VHI).

L’étude est faite sur un corpus : voyelles et texte.

Les paramètres temporels : Temps Maximal de Phonation (TMP), Débit phonatoire.

Les paramètres fréquentiels : Fréquence fondamentale (F0) et ses variations instantanées.

Le matériel utilisé était le Computerized Speech Lab (CSL) et Multidimentional Voice Program (MDVP).

Résultats

Les paramètres acoustiques d’instabilité de la F0 ainsi que le TMP des patients comparés au groupe des témoins mettent en évidence une différence statistiquement significative (p<0,05) par=”” contre=”” la=”” f0=”” patients=”” hz=”” t=”” moins=”148mots/mn)” ainsi=”” que=”” le=”” d=”” bit=”” phonatoire=”” 142=”” mots=”” mn=”” sont=”” proches=”” des=”” r=”” sultats=”” de=”” population=”” moin=”” span=””>

Les indices perceptifs témoignent d’une altération de la qualité vocale alors que le handicap exprimé est mineur.

Conclusion

Cette étude préliminaire met en évidence l’intérêt d’une évaluation fonctionnelle vocale et de qualité de vie après radio-chimiothérapie pour carcinome du sinus piriforme permettant aux patients de conserver une phonation et de les orienter vers une éventuelle prise en charge rééducative.

2006_03

CARCINOMES DU SINUS PIRIFORME TRAITES PAR RADIOTHERAPIE ET CHIMIOTHERAPIE Evaluation de la voix et du handicap vocal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *