LES CASTRATS : VOIX DU PASSE

Jean Abitbol, Patrick Abitbol

Paris

Les castrats, chanteurs spectaculaires hypnotisant les foules dès le XVIIème siècle, nous démontrent les multiples facettes de la formation de la voix chantée et sa puissance de séduction.

L’importance de l’imprégnation hormonale est déjà prouvée par l’existence même des castrats. En effet, la castration, pour devenir un “ Farinelli ” doit être pratiquée avant la puberté. Nous exposerons le pourquoi et le comment de cette métamorphose imparfaite qui conduit pourtant à une voix magique. Ainsi le sexe chromosomique XX ou XY ne suffit pas, le “ sexe ” hormonal est-il si fondamental ?

Dès le XIXème siècle, l’anatomie du larynx du castrat a été remarquablement décrite, nous retracerons les lignes de force. Nous expliquerons ce paradoxe : pourquoi la voix des castrats était-elle si puissante alors que les hormones mâles sont absentes.

En effet depuis les années 1990, une meilleure compréhension de l’environnement hormonal de la voix de la femme a permis de percevoir l’interaction directe entre voix et hormones, voix et séduction.

2006_20

LES CASTRATS : VOIX DU PASSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *