MODIFICATIONS POSTURALES SEGMENTAIRES CONTEMPORAINES DU FORÇAGE VOCAL

En situation de voix “de détresse” (Etude par système Elite)

Laetitia Papon, Amélie Galmiche, Christine Assaiante, François Le Huche, Antoine Giovanni

Service ORL, Hôpital de la Timone, Marseille

Le forçage vocal est un phénomène multiparamétrique incluant une augmentation des tensions musculaires au niveau laryngé mais aussi au niveau de tous les muscles squelettiques, notamment ceux de la posture globale ou segmentaire. Cependant les études que nous avions menées précédemment reposaient sur des consignes de voix forte, ce qui n’est pas clairement synonyme de forçage. C’est pourquoi notre hypothèse a été que des sujets normaux augmentent de façon sensible les manifestations posturales classiques du forçage (projection de la tête et du tronc, mouvements parasites, modifications de l’articulation de la parole) lorsqu’ils sont amenés à communiquer des informations dans un environnement bruyant (concept de voix de détresse selon François Le Huche).

Cette étude expérimentale sur des sujets sains volontaires est menée avec un système de détection 3D des mouvements de différents capteurs optiques disposés sur le corps des sujets. Ceux-ci étaient amenés à “ dicter ” des logatomes à un personnage naïf ne faisant pas partie des expérimentateurs à une distance de 12 m (situation contrôle). Puis un effet Lombard était provoqué par l’intermédiaire d’un bruit de cocktail à 90dB diffusé dans un casque porté par le sujet (situation expérimentale).

Nous avons observé en situation expérimentale une augmentation significative des différents mouvements supposés au niveau de la tête mais aussi au niveau du tronc et même des jambes dans les 3 plans de l’espace. Ceci confirme les données classiques.

La discussion porte sur deux points. Le premier est la combinaison de ces données avec les autres données disponibles dans la littérature et notamment l’augmentation dans le même type de circonstances des mouvements respiratoires thoraciques ainsi que l’augmentation des indices d’instabilité posturale, ou l’augmentation simultanée de l’intensité sonore et de la “ sur-articulation ”. Le second est l’interprétation des résultats cas par cas et il semble que le forçage vocal soit réellement au carrefour de la motivation du sujet pour communiquer en situation difficile et des moyens choisis pour y parvenir. Ces travaux viennent donc contribuer à confirmer les concepts proposés par l’un des auteurs.

2006_09

MODIFICATIONS POSTURALES SEGMENTAIRES CONTEMPORAINES DU FORÇAGE VOCAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *