MICROCHIRURGIE CORDALE ET IMPLANTATION D’ACIDE HYALURONIQUE ESTERIFIE RESULTATS FONCTIONNELS A COURT ET A LONG TERME

Camille Finck*,  Bernard Harmegnies**, Angélique Remacle*

*Département d’ORL, CHU Liège, Belgique.

**Département des sciences du langage, université de Mons-Hainaut, Belgique

camille.finck@chu.ulg.ac.be

La microchirurgie cordale a deux buts : améliorer les caractéristiques vocales subjectives et objectives du patient porteur d’une lésion bénigne , ainsi qu’augmenter le rendement aérodynamique laryngé. La qualité du résultat fonctionnel obtenu dépend de l’amélioration des capacités vibrantes de la corde opérée , et en particulier, de la souplesse de sa couche épithéliale et de son espace de Reinke. Moduler la cicatrisation cordale par l’implantation, en fin d’intervention, d’acide hyaluronique (AHE) estérifié dans l’espace de Reinke disséqué , a fait l’objet d’une précédente étude pilote chez 11 patients (1). Les résultats obtenus sont encourageants: bonne tolérance de l’implant et amélioration post-chirurgicale de la souplesse cordale  sont  observés dans tous les cas.

L’étude actuelle porte sur 83 patients opérés entre février 2003 et février 2007. Les patients sont répartis en 2 groupes : 50 patients (groupe contrôle) bénéficiant d’une microchirurgie cordale sans implantation d’AHE ( 12 oedèmes, 4 kystes muqueux, 14 polypes, 7 nodules, 13 pseudokystes) et 33 patients (groupe AHE) bénéficiant d’une microchirurgie cordale suivie de l’implantation d’AHE dans l’espace de Reinke disséqué( 6 oedèmes, 5 kystes muqueux, 4 polypes, 6 nodules,1 sulcus, 2 cicatrices, 2 fibroses sous-épithéliales, 3 vergetures, 4 kystes épidermoïdes ouverts).

L’évaluation laryngée et vocale est pratiquée lors d’une consultation préopératoire, d’une consultation postopératoire immédiate et de plusieurs(1 à 6) consultations postopératoires différées. L’excellente tolérance de l’implant est par ailleurs confirmée par cette plus grande série. Deux études statistiques sont pratiquées afin d’évaluer d’une part le résultat postopératoire immédiat et d’autre part, l’évolution fonctionnelle à long terme.

Conclusions :

L’implantation d’AHE est bien toléré. Les résultats fonctionnels immédiats chez les patients bénéficiant de l’implantation d’AHE  sont excellents et superposables au groupe témoin.

Les patients implantés démontrent un continuum évolutif, à long terme, de différentes caractéristiques vocales et laryngées, bien au-delà de la phase postopératoire immédiate. A l’inverse, les patients du groupe contrôle, non implanté, n’évoluent plus au-delà de la phase post-opératoire immédiate.

01_finck

MICROCHIRURGIE CORDALE ET IMPLANTATION D’ACIDE HYALURONIQUE ESTERIFIE RESULTATS FONCTIONNELS A COURT ET A LONG TERME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *