PARALYSIE DU NERF LARYNGE SUPERIEUR: PATHOLOGIE SOUVENT IGNOREE

Jean Abitbol, Patrick Abitbol, Jean-Jacques Maimaran

Paris

abitbolj@noos.fr

On distinguera trois points sur ce thème :

1- la gêne clinique que nous observons et savoir y penser :

Dysphonie dans les aigues

Raclement de gorge pendant la phonation avec toux également

après avoir parlé 10 à 15 minutes

Toux chronique différente de la toux du reflux gastrique (souvent associée)

2- le diagnostic par stroboscopie qui est aujourd’hui un atout essentiel (shift)

Retard de vibration d’une corde vocale par rapport à l’autre

Sons bitonaux sur certaines fréquences

Larynx orienté dans le sens de la PLNS

3- le diagnostic différentiel :

Bien différent de : MTD (Muscle Tension Dysphonia)

Paradoxical vocal cord motion entraînant spasmes laryngés que l’on observe

Souvent dans la PLNS

4- Illustration par 2 cas cliniques

04_abitbol
PARALYSIE DU NERF LARYNGE SUPERIEUR: PATHOLOGIE SOUVENT IGNOREE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *