POLYPE “SENTINELLE” DES CORDES

Romain Pérouse*, Bruno Coulombeau**

*Polyclinique des Minguettes, Vénissieux

**114 rue Vauban, Lyon

bcoulom@club-internet.fr

Dans une étude rétrospective portant sur 15 cas, les auteurs décrivent la coexistence d’un polype des cordes vocales, histologiquement indiscutable, avec une lésion structurale de la corde, a priori antérieure, de diagnostic le plus souvent méconnu.

L’épidémiologie, particulière, et le mode de traitement de la lésion primaire seront discutés.

02_perouse

POLYPE “SENTINELLE” DES CORDES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *