LA CALLAS OU LA TRAJECTOIRE D’UN METEORE

Jean Philippe Epron1 ; Jocelyne Sarfati2 ;Nathalie Henrich3

1  Thonon les Bains

2 Grenoble

3 Institut de la communication parlée, Dept Parole & Cognition de GIPSA-lab UMR CNRS 5216 – INPG – UJF – Univ. Stendhal, Grenoble

orlduchablais@orange.fr

La  trajectoire artistique de la Callas a été extrêmement brillante pendant une dizaine d’années mais marquée par un déclin rapide et sensible des moyens vocaux survenant en effet très tôt, à l’âge de 36 ans, phénomène assez rare au XXème siècle.

Toutefois on peut constater dans l’abondante littérature qui lui a été consacrée, que les détails de ce déclin vocal sont assez peu fréquemment analysés , au contraire de ses drames personnels et affectifs.

Nous avons essayé de préciser les caractéristiques de cette détérioration vocale. Pour cela nous avons choisi de réaliser une analyse perceptive, puis acoustique des principaux paramètres de sa voix chantée, en comparant des fragments musicaux du même air successivement enregistré par la cantatrice lors de la première  période de sa carrière, puis au milieu et enfin au cours des dernières années.

10_epron_callas

LA CALLAS OU LA TRAJECTOIRE D’UN METEORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *