EVALUATION PERCEPTIVE DU SOUFFLE

INFLUENCE DU TYPE DE TACHE ET DU NIVEAU D’EXPERTISE

Ingrid Verduyckt, Camille Billet, Jean Schoentgen, Marc Remacle.

Cliniques universitaires UCL de Mont-Godinne, 5530 Yvoir, Belgique

cam_billiet@hotmail.com

Contexte

Une des méthodes les plus utilisées dans l’analyse perceptive (GRBAS, Hirano 1981) génère des variabilités inter et intra-juges plus ou moins importantes. La littérature n’apporte pas encore de solution unanime quant à l’origine de cette variabilité.

Objectif

Vérifier l’hypothèse que les représentations standard internes, instables par nature, sont à l’origine d’une partie de la variabilité.

Méthode

Corpus : 20 voix dysphoniques issues de la base de données ECLIPSE

Juges : Groupe 1 : Experts (N:4), Groupe 2 : Naïfs (N:7).

Tâches : Evaluation test-retest du paramètre « souffle » selon deux modes : 1. par le B de GRBAS, 2. par jugement comparatif par paires (JC) (Kacha et al. 2006).

Analyses statistiques 

Stabilité inter et intra-juges : test de Spearman. Comparaison entre le classement des voix par les naïfs et les experts : test de Mann-Whitney.

Résultats

– Stabilité inter-juges

GRBAS : r : 0.28 à 0.87 (p<.01) avec=”” 34=”” 55=”” corr=”” lations=”” lev=”” es=””> 0.6) dont 3 très élevées (>0.8).

JC : r : 0.38 à 0.93 (p<.01) avec=”” 46=”” 55=”” corr=”” lations=”” lev=”” es=””> 0.6) dont 19 très élevées (> 0.8).

– Stabilité intra-juges

GRBAS : coefficients de 0.54 à 0.84 avec 4/7 corrélations élevées > 0.6

JC : coefficients de 0.75 à 0.95 avec 9/9 corrélations élevées (>0,6) dont 5 corrélations très élevées  (> 0.9)

– Classement des voix par le JC : nous observons une cotation significativement différente pour une seule des 20 voix (U=1, intervalle de confiance : 0.01).

Conclusion

Nos résultats permettent de conclure que l’instabilité des standards internes est à l’origine d’une partie de la variabilité inter et intra-juge dans l’évaluation perceptive du souffle. Le JC, en annulant le recours à ces standards, améliore la fiabilité inter et intra-juge et diminue l’influence du niveau d’expertise.

09_i_verduyckt_2

EVALUATION PERCEPTIVE DU SOUFFLE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *