APPROCHE PHONIATRIQUE DE 4 CAS CLINIQUES

D’APHONIE ET DYSPHONIES IMPLIQUANT UN NERF RECURRENT

M-A. Faure,   Paris

faure.marieagnes.maf@gmail.com

Le contexte clinique associe aphonie et dysphonies en relation avec des formes d’emprisonnement d’un nerf récurrent  en l’absence de tout contexte chirurgical antérieur :

* une jeune femme née en 1993 présentant une PRD en position intermédiaire le lendemain de son arrivée aux E.-U., on lui conseille un repos vocal pendant les 5 semaines de son séjour. Elle sonorise normalement 4 semaines après sa première consultation en phoniatrie associée à d’autres approches thérapeutiques biomécaniques.

* une femme née en 1980 qui semblerait récidiver une première PRG survenue à l’âge de 14 ans et traitée par un suivi phoniatrique étalé sur 2 ans. Cette PRG en adduction est normalisée en 2 consultations phoniatriques étalées sur 2 mois associant reparamétrage phonatoire acoustique et fonctionnel et des manipulations biomécaniques de la sphère cervico-laryngée.

* une femme née en 1965 dont la dysphonie évolue depuis 4 mois, en relation avec une PRG en adduction qui se normalise 6 semaines plus tard  en associant démarche phoniatrique à  trois consultations en médecine traditionnelle chinoise.

* un homme né en 1945 adressé en phoniatrie pour parésie CVD  documentée d’un scanner et qui normalise son expression parlée et chantée dès la première consultation en phoniatrie.

Conclusion : L’association de nouvelles données acoustiques et fonctionnelles aux manipulations biomécaniques de la sphère cervico- laryngée ainsi que le recours à d’autres approches thérapeutiques peuvent faciliter la résolution de certaines formes de paralysie récurrentielle unilatérale.

2011_25

APPROCHE PHONIATRIQUE DE 4 CAS CLINIQUES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *