ANALYSE PROSODIQUE DE LA PAROLE DANS LA PARALYSIE FACIALE PERIPHERIQUE

Marina Robert1, Julie Mauclair2, Elodie Lannadere1,  Frédéric Tankéré3, Isabelle Bernat2, Georges Lamas3, Peggy Gatignol1

1 Orthophonistes – Service ORL – Hôpital Pitié Salpêtrière

2  MCU, laboratoire LIPADE, Université Paris Descartes

3 ORL – Service ORL – Hôpital Pitié Salpêtrière 

marinarobert35@gmail.com

 

Introduction : L’étude des troubles articulatoires chez les patients avec une paralysie faciale périphérique sévère a montré la présence de stases salivaires générant des déglutitions bruyantes voire des schlintements. Ces déglutitions ne sont plus automatiques mais déclenchées par une sensation de trop-plein de la part du patient.

Patients et Méthode : L’étude a été menée auprès de 30 patients de grades III à VI, enregistrés pendant la lecture d’un texte et en parole spontanée.

L’analyse prosodique, grâce au logiciel PRAAT, a pour but d’observer les possibles conséquences  de ces déglutitions sur le rythme de la parole.

Résultats ; Les résultats montrent que les groupes intonatifs, c’est-à-dire les principales proéminences accentuelles, sont respectées et la prosodie « majeure » est intègre. En revanche, le marquage des groupes accentuels, c’est-à-dire des proéminences mineures, est fréquemment altéré lorsque la paralysie faciale est sévère. L’accentuation de groupe est soit absente, soit réalisée de manière anarchique et le nombre de dysfluences et d’éléments dysprosodiques est significativement plus élevé.

D’un point de vue quantitatif, on constate qu’il n’y a pas de réduction de la fluence et que la Longueur Moyenne des Enoncés (LME) reste équivalente à celle des sujets témoin.

D’un point de vue qualitatif, le jury d’écoute, composé d’auditeurs naïfs, perçoit les troubles prosodiques des patients les plus sévèrement touchés, uniquement lorsqu’il y a un grand nombre d’éléments dysprosodiques.

En conclusion, la prise en charge des troubles de déglutition dans le cadre des paralysies faciales périphériques est nécessaire et primordiale afin de traiter simultanément les troubles prosodiques, générateurs de difficultés communicationnelles.

01

ANALYSE PROSODIQUE DE LA PAROLE DANS LA PARALYSIE FACIALE PERIPHERIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *