LA PLACE DES SENSATIONS KINESTHESIQUES DANS L’AUTO EVALUATION DU HANDICAP VOCAL

Morgane Mallet*, Michèle Puech**, Virginie Woisard**

*Ecole d’orthophonie de Toulouse

** unité de la Voix et de la Déglutition, service ORL, CHU de Toulouse

woisard.v@chu-toulouse.fr

L’évaluation du handicap généré par une trouble de la voix a fait l’objet de plusieurs questionnaires d’autoévaluation. La part des sensations kinesthésiques reste peu présente et a justifié la proposition d’un nouveau questionnaire, le Vocal Tract Discomfort (VTD).

L’objectif de cette étude est d’étudier le questionnaire du Voice Handicap Index (VHI), les différentes questions rajoutées le par certaines équipes et le VTD dans la perspective de proposer un complément validé au VHI.

Sur le plan méthodologique, l’ensemble des questions ont été présentées à 210 sujets (99 patients, 11 soignants et 100 sujets sains). La consignes étaient 1/de remplir le questionnaires, 2/ de classer chaque question dans une des cinq catégories définissant une des dimensions des questionnaires. Enfin, 2 médecins ont complété 47 questionnaires avant d’avoir pris connaissance des résultats du questionnaire rempli par leur patient.

Les résultats permettent de valider partiellement les qualités psychométriques du VTD avec une bonne cohérence interne (Alpha de Cronbach à 0,9) et une différence significative entre les sujets sains et les sujets présentant un trouble vocal. Ces résultats ont permis de repérer les questions pertinentes en rapport avec les sensations kinesthésiques associés aux troubles vocaux.

En conclusion, ce travail permet de proposer un complément au VHI dans le domaine des sensations kinesthésiques.

2013_ppt_16

LA PLACE DES SENSATIONS KINESTHESIQUES DANS L’AUTO EVALUATION DU HANDICAP VOCAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *