PATHOLOGIE DE L’INNERVATION LARYNGEE POST THYROÏDECTOMIE

TUDE PROSPECTIVE

L. Lejeune, C. Jansen, S. Karelle, D. Morsomme, C. Finck 

Service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale du CHU de Liège, Belgique

lionel.lejeune@student.ulg.ac.be

 

Introduction :  La prévalence des lésions des nerfs mixtes laryngés survenant après une chirurgie thyroïdienne est mal connue. La littérature existante nous renseigne des valeurs variant considérablement en fonction des études, allant, par exemple, de 0,3 à 58% pour les lésions du nerf laryngé supérieur et de 0,3 à 15,4% pour les nerfs récurrents.

Ces troubles peuvent être difficiles à diagnostiquer, car il se manifestent parfois uniquement par un déficit du tonus intracordal unilatéral ou encore par des troubles de la sensibilité laryngée, que seul un praticien entraîné et sensibilisé peut suspecter.

Objectifs :  Les objectifs de cette étude sont :

1. de déterminer plus précisément la prévalence des lésions des nerfs mixtes laryngés chez les patients ayant bénéficié d’une chirurgie thyroïdienne, ainsi que leur évolution naturelle au fil du temps.

2. d’évaluer l’intérêt d’un examen laryngé préopératoire

3. de déterminer la cinétique d’une éventuelle récupération spontanée

Une meilleure connaissance de ces données nous permettra de mieux informer les patients sur les complications des thyroïdectomies, mais également de sensibiliser les chirurgiens à la prévention et au diagnostic de celles-ci.

 Matériel et méthode : Il s’agit d’une étude prospective, incluant tous les patients redevables d’une chirurgie de thyroïdectomie totale ou partielle au CHU de Liège.

Tous ces patients bénéficient d’un bilan vocal, d’une vidéo-stroboscopie, d’une fibroscopie et, dans certains cas, d’un examen à la caméra ultra-rapide, réalisés par des orthophonistes et des phoniatres spécialisés. Ces examens sont planifiés en pré-opératoire, au premier jour post-opératoire, à une semaine, puis un mois de l’intervention. En cas de pathologie, un EMG est réalisé systématiquement.

Résultats : Nous vous livrerons les résultats préliminaires de cette étude en cours depuis un an. A l’heure actuelle, 13 patients ont été inclus, dont 2 parésies récurrentielles post-opératoires.

 

2013_ppt_05
PATHOLOGIE DE L’INNERVATION LARYNGEE POST THYROÏDECTOMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *