PROSODIE ET LECTURE : PARTICULARITES TEMPORELLES ET MELODIQUES DE L’ENFANT

Muriel Lalain1, Robert Espesser1, Alain Ghio1, Luciana Mendonca-Alves2

1. Aix-Marseille Université, CNRS UMR 7309, Laboratoire Parole et Langage, Aix-en-Provence, France ; 2. Izabela Hendrix University, Belo Horizonte, Brasil

muriel.lalain@lpl-aix.fr

 

La dyslexie développementale, déficit spécifique de l’apprentissage du langage écrit, est reconnue comme un déficit cognitivo-linguistique secondaire à un dysfonctionnement cérébral. Selon la théorie phonologique, un déficit des capacités phonologiques (capacités à identifier et manipuler les unités du langage oral) serait à l’origine du trouble. Ce modèle phonologique, très documenté au niveau segmental n’intègre les aspects suprasegmentaux de la parole que depuis récemment en examinant les relations prosodie/lecture par l’étude de la sensibilité prosodique (capacité à traiter les informations prosodiques) et de la lecture prosodique (caractéristiques d’une lecture précise, automatique, prosodique). Dans ce cadre, nous avons développé, transcrit et annoté un corpus afin d’examiner les paramètres segmentaux et suprasegmentaux de la parole d’enfants dyslexiques (Dys) et contrôles (Ctrl) pendant une tâche de lecture (Lect) et de narration (Narr). Nous avons examiné la précision (PL en%) ainsi que le taux de lecture (TL, nb de mots lus par minute), la durée des unités inter pausales (IPUs en ms) et la variation instantanée de F0 (IF0V), définie par la moyenne des différences absolues entre trames successives (intervalle 10 ms).

Les résultats ont montré que les sujets Dys et Ctrl présentent de bonnes capacités de décodage (PL > 90%) ; Les sujets Ctrl ont de bonnes capacités d’identification automatique des mots écrits, tandis que les sujets Dys sont non fluents (TL < 109 MPM). Les durées des IPUs sont plus courtes et les variations IF0V plus faibles chez Dys en Lect (analyses en modèles linéaires mixtes). Ces résultats confirment le lien prosodie/lecture : les ressources cognitives, mobilisées pour l’identification des mots, pourraient ne pas être disponibles pour la planification des paramètres prosodiques.

2013_ppt_09

PROSODIE ET LECTURE : PARTICULARITES TEMPORELLES ET MELODIQUES DE L’ENFANT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *