Défauts de mobilité laryngée et réhabilitation fonctionnelle (Sous la direction de François LE HUCHE & André ALLALI)

Auteur :Sous la direction de François LE HUCHE et André ALLALI
Editeur : SOLAL
Collection : Voix parole langage
Année : 09/2007

Le défaut de mobilité laryngée correspond à des cas de figure très divers. L’immobilité peut en effet être complète ou partielle, unilatérale ou bilatérale, d’origine mécanique ou neurologique, en abduction ou en adduction, concerner les plis vocaux ou les mouvements verticaux du larynx, être isolée ou incluse dans un syndrome complexe. Par ailleurs, les troubles engendrés par un défaut de mobilité laryngée sont très variables. Parfois quasi inexistants ou ne se signalant que par une discrète altération vocale, mais se traduisant dans d’autres cas au contraire, par une aphonie complète, des troubles respiratoires importants ou des troubles de la déglutition invalidants.Le défaut de mobilité laryngée intéresse bien sûr au premier chef les ORL, les phoniatres, les orthophonistes et les kinésithérapeutes mais également les neurologues, les endocrinologues, les électrophysiologistes, les radiologues, les pneumologues… Cela fait beaucoup d’intervenants qui peuvent avoir du mal à dialoguer et à coordonner leurs actions diagnostiques et thérapeutiques.Les Auteurs :Exerce l’orthophonie à Paris depuis 1973 en libéral et en milieu hospitalier à Saint-Antoine puis à la Pitié-Salpêtrière et actuellement à l’Institut Arthur Vernes. Il s’intéresse très vite aux laryngectomisés et noue une profonde amitié d’éminents spécialistes européens créateurs d’implants phonatoires dont le Professeur Louis Traissac, le Docteur H.F. Nijdam, le Docteur Waryan Singh, le Professeur Frans J.M. Hilgers créateur de l’implant Provox et préfacier du présent ouvrage. Depuis plusieurs années, il anime tant à Paris qu’en Province des séminaires portant sur la prise en charge orthophonique après laryngectomie. Il a participé à l’enseignement de l’anatomie des organes de la phonation, de la pathologie vocale et des techniques rééducatives pour le Certificat de Capacité d’Orthophonie à Paris entre 1976 et 2002. Encouragé par la Commission Nationale des Cancers, et en particulier par le Professeur Cachin, il suscite la création de l’Association des Rééducateurs des Mutilés de la Voix qu’il préside de 1985 à 1999. En 1993, il rédige avec le Docteur F. Le Huche, Réhabilitation vocale après laryngectomie totale en collaboration avec neuf chirurgiens de grand renom, paru chez Masson. Il réactualise avec F. Le Huche, ‘La voix sans larynx’ avec la participation de Maya Bou Hayla, orthophoniste formatrice et chefs de produits chez Collin des matériels Atos Médical.ORL, phoniatre, a exercé la phoniatrie pendant 40 ans en libéral et en tant que chargé de la consultation de phoniatrie à l’Institut Arthur Vernes à Paris. Il organise à La Grange (Institut Gustave Roussy) à la demande du Professeur Cachin, la rééducation des laryngectomisés en internat qu’il a assuré de 1962 à 1971. Il crée en 1967, avec les docteurs Astier et Apap, le Syndicat national des médecins spécialisés en logopédie et et phoniatrie qu’il préside jusqu’en 1962. Il assure le cours d’anatomie, de physiologie et de pathologie vocale pour le certificat de capacité d’orthophonie à Paris de 1968 à 1996. Il est l’auteur d’un manuel d’apprentissage de la voix œsophagienne, La Voix sans larynx, coauteur avec André Allali de La Voix (4 tomes) et de Défaut de mobilité laryngée et réhabilitation fonctionelle.


>> Disponible sur www.deboecksuperieur.com

Défauts de mobilité laryngée et réhabilitation fonctionnelle (Sous la direction de François LE HUCHE & André ALLALI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *