L’EQUILIBRE BIODYNAMIQUE DU LARYNX

Alain Piron

Liège, Belgique

alainpiron@skynet.be

Le comportement biodynamique du larynx est constitué de deux piliers : l’équilibre des forces existant au sein de cette structure et sa capacité à s’adapter aux contraintes périphériques. Le système laryngé est donc en permanence dans un équilibre de tensions tissulaires.

La connaissance des espaces et plans de glissement de la région antérieure du cou et du larynx est certes indispensable, cependant l’observation microscopique des « plans de décollement » montre   en réalité une continuité de matière par l’existence d’un tissu lien entre les différentes structures. Ce tissu est constitué d’un réseau de fibres collagéniques multimicrovacuolaire continu. Il assure l’unité fonctionnelle tout en préservant l’indépendance de mouvement des structures entre elles.

Les propriétés architecturales de ce tissu lien sont transposables au système laryngé et nous permettent de mieux comprendre sa biodynamique. Ce système architectural fonctionne selon le principe de tenségrité, néologisme dû à la contraction de « tensional intégrity », qui revient à l’architecte américain Richard Buckmister Fuller.

Tous les tissus vivants sont construits sur ce principe. Ils ont la faculté de se stabiliser mécaniquement grâce au jeu de forces de tension et de compression qui s’y répartissent et s’y équilibrent. Ce nouvel angle de vue appliqué au système vivant du larynx peut être appréhendé selon trois principes de fonctionnement : actif, activo-passif et passif.

( L’auteur a refusé la mise en ligne de sa présentation )

L’EQUILIBRE BIODYNAMIQUE DU LARYNX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *